" Nous vivons maintenant sous le régime de la loi martiale. Ce matin, à cinq heures, j'ai été tirée du lit par la sonnette. La première grande perquisition a eu lieu. Après toutes ces péripéties, je dois en conclure que je suis soupçonnée de conspirer avec la Russie contre l'Allemagne. Et ce, alors que personne peut-être en Allemagne ne combat avec autant de passion et de ténacité contre le tsarisme russe que moi depuis trente ans.

Que de tels fantasmes malhonnêtes existent, vous montre bien quelle est la situation ici.

Mes salutations cordiales à vous et à tous."

Clara Zetkin, le 2 août 1914

Fin de la première lettre conservée et publiée dans le tome 1 de la correspondance de Clara Zetkin consacré aux lettres écrites pendant la guerre. En voici le sommaire.

A. Kollontaï et Clara Zetkin

A. Kollontaï et Clara Zetkin

Aux éditions Dietz Verlag a été publié le tome1 de la correspondance de Clara Zetkin, consacré aux lettres écrites. En voici le sommaire pour 1914 :

2 août 1914            à Alexandra Kollentaï (même lettre à Heleen Ankersmit)

5 août 1914            à Rosa Luxemburg et Franz Mehring

20 août 1914          à Thorvald Stauning

2 septembre 1914  à Helen Ankersmit 

2 septembre 1914   à Alexandra Kollentaï

19 septembre 1914 à Famille Geck

4 novembre 1914    à Robert et Rosa Grimm

4 novembre1914     à Alfred Henke

6 novembre 1914    à Robert Grimm

8 novembre 1914    à Internationaler Frauenrat der sozialistischen und Arbeiterorganisation Grossbritanniens

9 novembre 1914     à Projet de lettre pour une séance de la Commission de Presse

10 novembre 1914    à Comité directeur du SPD du Land de Württemberg

10 novembre 1914    à Heleen Ankersmit

10 novembre 1914    à Alexandra Kollentaï

11 novembre 1914     à Bertha Thalheimer

12 novembre 1914    à Comité directeur du SPD du Land de Württemberg

18 novembre 1914    à Wilhelm Bock

19 novembre 1914    à Heleen Ankersmit

28 novembre 1914    à Heleen Ankersmit

3 décembre 1914       à Heleen Ankersmit

3 décembre 1914       à Robert Grimm

3 décembre 1914      à Alexandra Kollentaï

4 décembre 1914      à Heleen Ankersmit

 

Heleen Ankersmit, militante socialiste et féministe néerlandaise

Heleen Ankersmit, militante socialiste et féministe néerlandaise

Remarques concernant la lettre :

. ici le texte allemand transcrit et des éléments repris des notes de l'édition allemande :

Wir stehen jetzt unter Kriegsrecht. Heute morgen um fünf Uhr wurde ich aus dem Schlaf geklingelt. Es fand die erste grosse Hausdurchsuchung statt. Nach dem ganzn Um und Auf muss ich schliessen, dass ich unter dem Verdacht stehe mit Russland gegen Deutschland zu konspirieren und russische Emissâre bei mir zu beherbergen. Und das, obgleich vielleicht niemand in Deutschland so leidenschaftlich und zäh in aller Öffentlichkeit gegen den russischen Zarislus kämpft wie ich seit dreissig Jahen.

Dass solche Räuberphantasien möglich sind, beleuchtet Ihnen die Situation

Mit herzlichen Grüsse für Sie und alle

Clara Zetkin

. Cette lettre a été envoyée aussi à Heleen Ankersmit. L'essentiel concerne la Conférence des femmes socialistes qui était prévue à la mi-août 1914 et la publication des rapports des correspondantes dans la Gleichheit.

. La loi martiale a été appliquée à partir du 31 juillet 1914

. A propos de cette perquisition : article dans la Schwäbische Tagewacht, le 4 août 1914

. Il existait à Stuttgart un groupe d'émigrés bolchéviques (N. Tschudowski). Fin 1910, il y avait 140 à 150 exilés politiques russes (Lire jacob Walcher : la social-démocratie à Stuttgart)

Retour à l'accueil